Deux Tahitiens – Paul Gauguin

Deux Tahitiens   Paul Gauguin

Paul Gauguin a décidé de ne pas déménager à Tahiti immédiatement. Le chemin y traversait la province française de Bretagne, située loin du Paris bruyant et bohème.

Les artistes des générations suivantes ont conseillé au maître d’avoir toujours sous les yeux les images des Perses, des Cambodgiens et des Égyptiens. Et pendant de nombreuses années, il a lié sa vie à la Polynésie et y a même trouvé une nouvelle femme.

Gauguin peint souvent et volontiers le jeune Techura. Maintenant l’un, puis sur fond de paysages tahitiens, puis à côté d’autres Papous.

Les indigènes ne posaient pas

toujours complètement habillés – ils n’étaient pas gênés par la nudité. Et les formes féminines élastiques pourraient involontairement admirer non seulement l’artiste. Il est possible qu’à Tehura Gauguin ait vu Eve, expulsée avec son mari du Jardin d’Eden. Et où d’autre pourrait-elle s’installer, sinon dans un paradis terrestre?

Aux cheveux noirs, avec des corps basanés, les Tahitiens inclinés dans l’image “Deux femmes” sont modestes, mais avec dignité. Si l’un est nu à la taille, vêtu d’une jupe sombre, alors sur le second il y a un manteau blanc, et seule la poitrine droite est ouverte aux regards indiscrets. L’un tient un plat avec des fruits exotiques, l’autre tient des fleurs roses. En même temps, ses mains sont comme pliées dans la prière. Le fond jaune-vert est en harmonie avec le bronzage sombre des jeunes corps féminins.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)