Montagnes à Tahiti – Paul Gauguin

Montagnes à Tahiti   Paul Gauguin

Le paysage est tout aussi important en termes de genre pour Paul Gauguin. Les paysages créés par l’artiste se distinguent par leur originalité et leur originalité. Le paysage “Montagnes de Tahiti” a été peint par le post-impressionniste Gauguin en 1893. La peinture fait partie des fonds de collecte de l’Institut des beaux-arts de Minneapolis.

“Les montagnes de Tahiti” – une image de paysage pleine de couleurs vives, d’air brûlant et de soleil brûlant. De couleurs variées, sa saturation permet au tableau de briller de l’intérieur.

Malgré l’abondance de nuances,

de diverses formes et formes naturelles, le paysage n’est pas surchargé et conserve un sentiment de légèreté et de simplicité de vie.

La rangée visuelle de la toile est construite avec des combinaisons contrastées de couleurs telles que le jaune, le vert, le bleu et le rouge. Des combinaisons complexes de ces couleurs et de leurs nuances confèrent au paysage originalité et dissemblance avec la plupart des autres œuvres de Paul Gauguin.

Le paysage des “Montagnes de Tahiti” se caractérise par une atmosphère de paix et une ambiance de sérénité, rappelant un état de somnolence, de semi-réalité. Ici, les relations espace-temps se déroulent de manière particulière. Sinon, le passage du temps se fait sentir. Il n’est pas pressé, mesuré, non pressé.

L’artiste a réussi à créer une image poétique de la nature sauvage et mystérieuse de Tahiti. Cette nature est belle et exotique et donc contrairement à nos images habituelles. Il a plus de soleil et de couleurs, de courbes et de lignes.

L’image est un tas non seulement coloristique, mais aussi un tas de volumes et d’avions. La couleur exceptionnelle donne à la toile une décoration et une vivacité.

Les montagnes semblent distinctes, bien qu’elles s’intègrent dans la composition globale de l’image. L’image des montagnes sert de fond de cadrage général, légèrement ascendant, mais ne dépassant pas excessivement et sans violer l’unité et la densité du tracé.

La sélection de fleurs et leur disposition les unes par rapport aux autres ressemble à la couleur hétéroclite de certains des oiseaux exotiques. Selon son plan pictural, le paysage s’est révélé assez calme et paisible, si l’on ne veut pas dire la coloration impulsive active de la toile. Le paysage provoque des expériences tout aussi impétueuses et vives, vous incitant à vous sentir plus ouvertement et à profiter de la diversité de la vie et du monde autour.

Le paysage ressemble exactement à un ensemble de plumes brillantes scintillant au soleil avec un reflux arc-en-ciel. Ce paysage est comme un sourire chaleureux, gentil et convivial.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)