Chaise de Vincent avec son tube – Vincent Van Gogh

Chaise de Vincent avec son tube   Vincent Van Gogh

Au début de décembre 1888, Van Gogh a commencé une paire de tableaux suspendus avec des chaises Gauguin et la sienne. Ces images ne sont pas seulement des natures mortes, mais plutôt des iconographies, rappelant l’utilisation allégorique de motifs dans une nature morte hollandaise du XVIIe siècle.

La flamme de la bougie, par exemple, lui est habituelle et symbolise la lumière et la vie. Ces peintures représentent également des portraits indirects. Sur la chaise de Gauguin, Van Gogh a placé deux livres qui peuvent être reconnus par la couleur de leur couverture comme des romans français modernes. Sur sa chaise, il

a mis la pipe et la pochette, et au fond il y a des bulbes germés. La chaise de Gauguin est une scène de nuit, et sa propre lumière du jour.

Dans cette paire de tableaux, il y a aussi un autre sous-texte. En 1883, Van Gogh a raconté à son frère l’histoire qu’il avait lue sur l’écrivain anglais Charles Dickens et l’illustrateur Luke Fildes. À la mort de Dickens, Fildes a fait un dessin qui a été imprimé dans The Graphic, une édition illustrée dont les gravures ont été recueillies par Van Gogh.

Le dessin montre le bureau de Dickens et maintenant une chaise vide. Van Gogh a expliqué à son frère ce que cette image signifiait pour lui. Il le voyait comme un symbole de la perte des grands pionniers de la littérature et de l’illustration graphique par la mort. De plus, ces personnes – en particulier les artistes qui ont créé les images qui accompagnent et illustrent la littérature moderne – ont travaillé, comme le croyait Van Gogh, dans un seul esprit.

Leur communauté artistique et leurs efforts communs ont fourni à Van Gogh un modèle pour son propre rêve d’une nouvelle association d’artistes, basée sur “l’Atelier du Sud”, qui a été fondé à l’arrivée de Gauguin à Arles.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)