Nature morte aux poires – Vincent Van Gogh

Nature morte aux poires   Vincent Van Gogh

Van Gogh a écrit “Nature morte aux poires” en 1887-1888 à Paris. A cette époque, l’artiste, fasciné par les tendances innovantes des impressionnistes, peint de nombreux paysages et natures mortes. Dans chaque œuvre, il essaie de transmettre un environnement naturel de lumière-air.

La composition de la nature morte a été affectée par un départ complet des canons de la peinture classique. La composition manque de préparation et de réflexion, comme si une intrigue vue accidentellement était immédiatement capturée sur toile. Van Gogh a accordé toute son attention aux objets eux-mêmes, à la diversité

de leurs teintes naturelles, à l’intensité lumineuse.

La structure coloristique de l’image est basée sur une combinaison lumineuse de couleurs contrastées. Au premier plan, la couleur bleue de la nappe atteint son intensité maximale, et les reflets jaunes, rouges et blancs de la lumière et des objets environnants créent un scintillement irisé dessus.

Les poires jaunes sont exceptionnellement brillantes sur un fond bleu. L’artiste modélise soigneusement leurs volumes, en soulignant les ombres froides, les reflets multicolores et les reflets lumineux de la lumière naturelle. C’est la lumière qui rend l’image complètement unique et dépourvue de toute platitude. Comme pour spiritualiser tout autour, les rayons lumineux montrent l’extraordinaire beauté des objets simples.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)