Nature morte: roses roses – Vincent Van Gogh

Nature morte: roses roses   Vincent Van Gogh

Nature morte “Roses roses” Van Gogh a écrit en 1990 à Auvers-sur-Oise, où il a déménagé après un traitement à l’hôpital Saint-Rémy. Parmi toutes les peintures de la période tardive de l’artiste, cette nature morte est l’une des meilleures.

L’image n’a pas de couleurs contrastées vives caractéristiques des périodes de créativité antérieures. Il est fabriqué dans des couleurs pastel calmes qui, malgré le contraste, ne créent pas de netteté dans le système de couleurs. Il n’y a pas de structure de composition claire dans la nature morte – il semble qu’elle

puisse être tournée de chaque côté, et l’image ne changera guère de cela. Les roses sont écrites de telle manière qu’elles semblent s’étendre du plan de l’image à l’espace où se trouve le spectateur.

Seul un soupçon à peine perceptible d’un vase en verre peut indiquer où se trouve le fond dans une nature morte. Le plan du tableau est indiqué par la direction strictement verticale des traits de nuances vertes et ocres. Ce désordre est également très caractéristique de la dernière période de l’artiste.

Toujours dans l’image, l’influence sur le travail de Van Gogh de la peinture japonaise est clairement tracée, ce qui s’est exprimé dans la netteté des contours des feuilles, des lignes légèrement irrégulières et ondulantes de l’image.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)