Nature morte de la Bible – Vincent Van Gogh

Nature morte de la Bible   Vincent Van Gogh

Cette nature morte est l’une des peintures les plus atypiques de Van Gogh. Il a été écrit en octobre 1885. On suppose que le tableau a été créé après avoir visité le Musée d’État d’Amsterdam, où le jeune artiste a été fortement impressionné par le travail de Rembrandt van Rijn et Frans Hals. L’influence des peintures de ces maîtres est clairement visible sur cette image, en particulier son système de couleurs, sa composition et son écriture énergique et large.

Dans l’image, Van Gogh a représenté une bible, et à côté se trouve un petit livre avec un roman de l’écrivain français

Emile Zola. La Bible appartenait autrefois au père de l’artiste, qui était prêtre. Ses pages contrastent et ressortent clairement sur un fond sombre. La Bible semble minutieuse et presque monumentale, occupant la majeure partie de la toile. C’est peut-être ce que Van Gogh a essayé de souligner la solidité et l’immuabilité de la foi, ainsi que sa signification pour le père et pour lui-même.

La Bible absorbe complètement l’attention du spectateur, et donc un petit livre n’est pas immédiatement remarqué. L’artiste dépeint sa douce couverture en lambeaux de son jaune bien-aimé. Emil Zola était l’un de ses écrivains les plus respectés. Van Gogh appréciait beaucoup la littérature française contemporaine, la considérant comme une sorte de bible de la vie.

En contraste entre les deux livres, Van Gogh a exprimé la différence entre les vues de son père et sa vision du monde. Mais, ayant construit la composition de manière à rendre le livre de Zola pratiquement invisible, il a montré son respect pour la foi.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)