Rue de la manufacture du quartier Odammate – Utagawa Hiroshige

Rue de la manufacture du quartier Odammate   Utagawa Hiroshige

La gravure représente la rue de l’un des vieux quartiers d’Odemmat, ce qui signifie “Grande gare postale”. Voici le tract d’Osukaido. Ce fut l’une des premières stations où les chevaux de poste étaient gardés – le Tamma. Le quartier était célèbre pour les magasins de grandes sociétés de vente en gros situés en rangées continues sous un même toit, qui ne différaient que par des signes – noren. Ces magasins étaient appelés “nagayakeysiki”, dans le sens d’origine – “maisons dans les ruelles”. À travers la porte ouverte du quartier, le spectateur

voit deux geishas dans des kimonos identiques.

Une certaine négligence dans les vêtements et les coiffures suggère le plaisir. Hiroshige dépeint le soir où la plupart des magasins sont déjà fermés et un seul, vendant des tissus en coton, attire l’attention du spectateur. Des tas de tissus pliés, un acheteur et un vendeur tardifs sont visibles à travers la porte ouverte. Pour éviter la propagation des incendies, les grandes portes du quartier étaient fermées la nuit. Et sur le toit étaient prévues des clôtures, où il y avait des seaux d’eau en cas d’incendie.

Il n’y a aucune modification de couleur significative sur cette feuille, sauf la couleur du cartouche carré. Dans la dernière version, il devient rouge vif. La couleur des rideaux – noren – est plus sombre, et les hiéroglyphes de la publicité ressortent plus clairement sur ce fond.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)