Moulin de la Galette – Pierre-Auguste Renoir

Moulin de la Galette   Pierre Auguste Renoir

Dans “Moulin de la Galette”, l’une de ses meilleures œuvres, l’artiste offre un large panorama d’une boule lumineuse bondée. De nombreuses figures de gens qui dansent sont illuminées par un éblouissement inégal de la lumière, ce qui améliore encore l’impression d’un mouvement incessant.

Ce tableau de Renoir peut être comparé aux œuvres de Jan Steen et Watteau sur le même sujet. Lorsque Stan a écrit une scène similaire d’amusement bruyant, il a cherché à montrer ses personnages sur un côté humoristique, tandis que Watteau dans ses scènes de festivals aristocratiques

reflétait l’humeur légère et insouciante du public. Dans l’image de Renoir, il y a quelque chose des deux: Renoir, avec la même gaieté que Stan, observe le comportement d’une foule bruyante et, comme Watteau, est fasciné par la beauté du festival.

Cependant, la particularité de l’image réside principalement dans le fait que Renoir affiche une confusion de couleurs vives et observe des rayons de lumière joyeux glisser dans l’obscurité. L’image semble inachevée, seules les têtes de plusieurs personnages au premier plan sont montrées en détail, mais elles sont également écrites d’une manière totalement libre de toute convention. Au premier plan, une femme assise, les yeux et le front laissés par l’artiste à l’ombre, et le soleil joue sur la partie inférieure du visage. La femme est vêtue d’une robe brillante, qui est écrite en traits brillants et libres, même plus audacieux que Velasquez ou Frans Hals. Seules les figures sur lesquelles l’artiste focalise l’attention du spectateur sont plus soigneusement écrites, au fond de l’image tout se dissout dans le soleil et l’air.

La franche esquisse de cette toile, sans aucun doute, n’a rien à voir avec la négligence du peintre, mais est le résultat réfléchi de la plus grande œuvre de l’auteur. Renoir n’a pas écrit avec un soin particulier chaque détail de l’image, car il craignait que cela la rende ennuyeuse et sans vie. Le peintre a réalisé que l’œil humain est capable de beaucoup de choses: si vous lui donnez juste un indice, l’imagination du spectateur va construire une forme solide.

La peinture de Renoir n’est pas immédiatement reconnue par la critique et le public. Les spectateurs qui ont visité les expositions des impressionnistes ne savaient tout simplement pas comment regarder ces peintures et ne voyaient qu’un méli-mélo de traits colorés. Les habitants, en examinant ces peintures, se sont immédiatement posé la question: “Est-ce que je regarde aussi quand je suis assis dans un café ou que je marche le long du boulevard?” La connaissance qu’a le public de l’apparence d’une personne a entravé sa propre idée de ce qu’il voit vraiment. Et ce n’est qu’après un certain temps que le public a finalement compris que pour apprécier le travail des impressionnistes, il fallait reculer de quelques pas.

Ce n’est qu’en se déplaçant à une certaine distance de l’image que l’on pouvait voir comment des taches sans forme se sont soudainement transformées en une image bizarre. Les impressionnistes ont cherché à obtenir cet effet et à transmettre à la personne qui regarde l’image, la véritable expérience visuelle.

Heureusement, Renoir a réussi à vivre assez longtemps pour enfin profiter des résultats de son travail et devenir célèbre. Il a pu observer comment ses œuvres, initialement ridiculisées par le public, sont devenues célèbres, les personnes les plus riches de la planète en rêvaient. Les critiques, qui avaient ridiculisé l’artiste auparavant, s’étouffaient maintenant sur la bonne affaire, vantant ses peintures. Cet échec des téléspectateurs et des critiques par rapport aux œuvres des impressionnistes est devenu très révélateur de toute l’histoire de l’art.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)