Tournesols – Vincent Van Gogh

Tournesols   Vincent Van Gogh

Les tournesols étaient d’une importance particulière pour le capitaine. Il peint avec eux deux cycles de peinture: Paris et Arles. Le peintre a ensuite réalisé plusieurs versions de ces œuvres. Tous suscitent encore des discussions dans les milieux des historiens de l’art et sont devenus une sorte de “marque”.

“Tournesols” de Van Gogh ont la même signification dans son œuvre que “La Joconde” pour Léonard de Vinci, “La Madone Sixtine” pour Raphaël, “Carré noir” pour Malevitch. Ces toiles sont en quelque sorte des “synonymes” d’artistes.

Le cycle d’Arles, qui comprend la peinture de Londres, était destiné à décorer la chambre de l’ami du peintre, Paul Gauguin, dans la soi-disant Maison Jaune à Arles, dans le sud de la France, que Van Gogh a louée.

Les deux artistes y ont travaillé ensemble en octobre – décembre 1888. Dans son travail sur les cycles, Van Gogh a appliqué une technique spéciale d’écriture – l’impasto. Son essence est que les peintures sont appliquées en une couche très épaisse et non seulement des pinceaux traditionnels sont utilisés, mais aussi un couteau. Cela a créé une surface rugueuse spéciale, un motif en relief. Les “tournesols” ont été copiés à plusieurs reprises, réussissant souvent en termes techniques, mais jamais en termes “personnels”.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)