Neige à Argenteuil – Alfred Sisley

Neige à Argenteuil   Alfred Sisley

La neige à Argentei [1874] Jusqu’au XIXe siècle, la neige est rarement apparue dans la peinture européenne. Au 19e siècle, les artistes s’intéressent à un paysage enneigé.

Les Barbizoi et G. Courbet ont redécouvert ce sujet, comme pour préparer le terrain à l’enthousiasme de masse pour ces espèces qui prévalait chez les impressionnistes. La nature semblait favoriser ce passe-temps – dans les années 1870 en France, il y avait des hivers exceptionnellement froids et neigeux.

Les impressionnistes, se référant au thème “neigeux”, ne se sont en aucun cas répétés. Si le même

Monet a permis à la neige de montrer sa capacité à véhiculer les plus belles nuances de blanc, alors Sisley a surtout cherché à créer une image impressionnante de l’hiver. Il a écrit une biographie particulière de la neige – des premières chutes de neige peu fiables aux dégels de printemps. C’est le dégel qui a servi de “complot” pour le tableau “La neige à Argenteuil”.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)