Intérieur de la maison de l’artiste rue Carcel – Paul Gauguin

Intérieur de la maison de lartiste rue Carcel   Paul Gauguin

Le travail donné est très significatif et inhabituel. Cette image fait référence au début des travaux de Gauguin. Ici, nous ne trouverons ni décorativité, ni relation particulière avec la couleur, ni images planes – aucune des principales caractéristiques stylistiques de la peinture du grand Gauguin. Cependant, la toile indique une forte contradiction avec les traditions académiques et l’enthousiasme pour les théories impressionnistes.

“Dans la maison de la rue Karsel”, nous voyons une intrigue inhabituelle, ou plutôt, tout ce qui se passe est plutôt ordinaire – quelqu’un joue de la

musique au piano sous la direction stricte d’un homme suspendu à un instrument, la forme de présentation de cette scène est inhabituelle ici.

Au premier plan, c’est-à-dire dans la focalisation du spectateur, Gauguin a décidé de représenter, en substance, un personnage secondaire – un vase avec un magnifique bouquet. Basé sur le même événement se développe dans les profondeurs de l’image. Une telle extension des objets secondaires est la technique préférée d’Edgar Degas.

Mais vous ne devez pas considérer les premières œuvres de Paul Gauguin uniquement comme une imitation des principaux impressionnistes contemporains. Les premiers travaux du futur maître de renommée mondiale se distinguent par leur originalité et leur intégrité.

Ainsi, dans cette toile, une caractéristique distinctive est la lumière. Une lumière vive et dense qui s’écoule du premier plan, se répandant sur toute la toile, illuminant la table, illuminant la pièce, c’est précisément ce moyen unificateur, grâce auquel le tableau devient complet.

La palette que Gauguin a choisie pour cette œuvre est également inhabituelle – ce sont des tons calmes, sans prédominance de couleurs pures, sur lesquels l’artiste s’appuiera à l’avenir.

L’image “Dans une maison de la rue Karsel” est toujours un travail amateur. Le principal bénéfice de Gauguin à cette époque était l’un des échanges les plus réputés de Paris, où Gustave Arosa a ajouté Gauguin. Un an seulement après l’écriture de l’œuvre présentée, après la crise des échanges, Gauguin fait enfin son choix en faveur de la peinture. Remplacer un style de vie calme et des revenus stables, sur le chemin épineux de l’artiste, complexe et inégal.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)