Champ de blé à l’aube et le Reaper II – Vincent Van Gogh

Champ de blé à laube et le Reaper II   Vincent Van Gogh

À Saint-Rémy, Van Gogh a beaucoup dessiné. Malgré le fait qu’il était dans la position d’un patient, l’artiste ne manquait pas du tout d’intrigue. Il a trouvé digne de l’image presque tout ce qu’il a vu, dessinant les chambres et les couloirs de l’hôpital, portraits de patients et de gardiens de prison, vues de sa fenêtre. Observé, il pouvait même peindre dans la nature.

Dans le tableau “Un champ de blé à l’aube et le moissonneur”, l’artiste a représenté une vue s’ouvrant depuis la fenêtre de sa chambre. Un certain nombre de montagnes bleuâtres

basses peuvent être vues à l’horizon, et tout l’espace de premier plan est occupé par un large champ recouvert de blé mûr. Van Gogh a peint cette vue à plusieurs reprises à différents moments de la journée.

Il peint le paysage de l’aube dans des couleurs très claires, les assourdissant parfois avec des teintes brun chamoisé. Il utilise de longs traits dispersés pour représenter le ciel avec un disque solaire montant. Les épis de blé sont écrits en traits torsadés en spirale.

L’image du faucheur Van Gogh attachait une importance particulière. À la fin de sa carrière, cette image a été remplacée sur ses toiles par un semoir également apparu si souvent. Se référant à la parabole biblique bien connue, l’artiste a écrit qu’il voit dans la faucheuse la personnification de la mort, car il tond les fruits apportés par la nature.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)