Portrait d’un homme en rouge – Maître français du début du XVIIIe siècle

Portrait dun homme en rouge   Maître français du début du XVIIIe siècle

Portrait d’un homme en rouge Dans la peinture officielle de la cour, la première place appartenait au portrait de devant. C’est dans ce genre que la recherche de deux siècles s’est rencontrée, de façon inattendue et temporairement réconciliée et a reflété l’apparence brillante de la monarchie française, son style de vie sophistiqué à la cour.

L’idéal de la retenue noble des sentiments et de l’esprit vif est inhérent aux portraits de courtisans brillants et de philosophes raffinés. Des perruques en poudre épaisse, des reflets sombres de velours tombant avec des plis spectaculaires,

créent la ressemblance d’un cadre décoratif luxuriant pour les modèles. Les principes artistiques du classicisme dans ces portraits sont indissociables de la splendeur courtoise de l’art baroque.

Le “Portrait d’un homme en rouge” par un maître français du début du XVIIIe siècle se distingue par le tempérament et le raffinement des rapports de couleurs de l’écarlate et du blanc argenté, et l’art d’un coup franc.

La solennité pathétique de l’image, l’impossibilité aristocratique de la pose n’obscurcissent pas la vraie dignité, l’échelle du caractère du portrait, qui pourrait également être un scientifique, poète ou philosophe des courtisans de Louis XIV.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)