Nounous pour une promenade – Pierre Bonnard

Nounous pour une promenade   Pierre Bonnard

Cette œuvre appartient à la période Nabi, caractérisée par le dévouement de l’artiste aux arts et métiers. L’original “Nannies for a walk” est un écran composé de quatre panneaux. Bonnard a ensuite reproduit Nyan sous la forme d’une lithographie en cinq couleurs, que vous voyez sur cette page.

Dans une de ses lettres, l’artiste dit avoir peint sur cet écran la place de la Concorde à Paris, “rappelant le Sahara poussiéreux”. Ce sentiment est capté par lui dans la composition de l’écran, où les personnages, très éloignés les uns des autres, soulignent le désert de

la place. Bonnard combine habituellement les avions avec la profondeur de l’espace, créant trois plans distinctes. Au premier plan, il place les figures d’une femme et des enfants, dans le plan médian – les figures de nounous. Des équipages alignés en arrière-plan.

L’une des caractéristiques de l’art appliqué est la répétition des éléments, et Bonnard les utilise généreusement, dessinant les roues des voitures, des figures de chiens et des capots de nounous. La formalité rigide de la frise supérieure est adoucie par les figures de la mère et des enfants. Leurs silhouettes sont peintes avec des distorsions incroyables – cela fait tout d’abord référence au chapeau de l’enfant, placé à droite. Les cerceaux que les enfants roulent roulent avec les roues des chariots et se déplacent d’un panneau à l’autre, rassemblant toute la composition.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)