Jupiter et Junon – Annibale Carracci

Jupiter et Junon   Annibale Carracci

Dans l’intrigue de Jupiter et Junon, tirée de l’Iliade, la reine des dieux séduit son mari, voulant le distraire des événements de la guerre de Troie. Séduit par Jupiter ne peut résister à une telle tentation et met son redoutable trident de côté.

Le fait même de l’existence de Troie et de la réalité de la guerre de Troie ne fait plus de doute. Ici, sa durée est une autre affaire, c’est une question controversée et discutable. Les mythes, ainsi que le poème d’Homère “Iliade”, l’interprètent comme suit: parmi les dieux olympiques, il n’y avait pas non plus d’unité

sur la question de savoir qui devait être aidé – les Grecs ou les Troyens.

Tout le monde, comme on dit, a tiré une couverture sur lui-même, trompant et remplaçant les autres. C’est pourquoi, disent-ils, la guerre a duré dix ans, jusqu’à ce que l’Ulysse rusé, d’ailleurs, par la tromperie, ne dise pas aux Grecs comment capturer Troie avec le moins de pertes.

Ainsi, dans l’image du peintre italien Annibale Carracci, nous pouvons clairement voir que même Jupiter et Junon sont les dieux suprêmes de l’Olympe, et même qu’ils occupaient des positions opposées. Et qu’en est-il du fait que Jupiter n’est plus jeune – c’est seulement extérieurement. Une femme, même si elle est une déesse, sait parfaitement à quel endroit tenir un homme et comment le séduire.

Juno découvrit ses seins et posa sans équivoque son pied sur le lit de Jupiter. Il l’avait déjà prise par le genou et était sur le point de l’attirer dans ses bras, puis… plus loin – une chose bien connue. Il n’y a plus que le trident doré et la “gestion du personnel”. Une femme pour un vrai homme est toujours une tentation et une inspiration.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)