Sur la récolte. Été – Alexey Venetsianov

Sur la récolte. Été   Alexey Venetsianov

Le tableau “On the Harvest. Summer” appartient à ces chefs-d’œuvre qui ont une valeur durable et offrent à ce jour au public un véritable plaisir esthétique. C’est un paysage véritablement russe, c’est sur cette photo que la nature est présentée à l’artiste, selon les mots du poète, comme “un havre de tranquillité, de travail et d’inspiration”.

L’intrigue de l’image “On the Harvest” est tirée de la vie populaire quotidienne. Cependant, A. G. Venetsianov a été le moins demandé à représenter cette vie dans son aspect quotidien, et cette conclusion

confirme l’absence complète d’accessoires quotidiens sur la toile. La photo a un sous-titre “Summer”, qui exprime parfaitement l’ambiance générale de l’ensemble de l’œuvre.

Après-midi chaud de juillet. La nature semblait geler dans sa paix solennelle: l’air chaud est immobile, le seigle doré foncé dense ne bouge pas. Le public semble entendre ce silence qui règne sur les champs. Le ciel s’est élevé au-dessus de la terre aplatie, et “une sorte de jeu tranquille de nuages” s’y déroule.

Au premier coup d’œil sur l’image, nous ne voyons que la figure d’une paysanne et seulement alors nous remarquons les figures d’autres moissonneurs en arrière-plan. Enveloppés dans une brume d’air chaud, ils semblent se dissoudre dans un espace sans fin. L’impression de l’immensité de l’air, de la longueur des champs se crée du fait de l’alternance de plans qui remontent aux lignes vallonnées de l’horizon, s’élevant les uns après les autres. Non sans raison, de nombreux critiques d’art notent que les peintures de A. G. Venetsianov sont imprégnées d’un rythme unique comme des œuvres musicales. Dans le film “On the Harvest. Summer”, le motif principal se déroule au premier plan, puis se répète rythmiquement plusieurs fois, comme un refrain dans une chanson.

Calmement et naturellement, redressant son dos tendu, une femme s’assoit, posant une faucille à côté d’elle. Sa silhouette majestueuse et majestueuse, enveloppée d’un air dense et sensuel, est illuminée par les rayons chauds du soleil de midi.

Une paysanne, nourrissant un enfant accroché à elle, s’assoit de profil au spectateur, sur une plate-forme surélevée, d’où une vue s’ouvre sur les vastes champs – soit généreusement baignés de soleil soit légèrement ombragés par des nuages ​​blanc-argent flottant lentement à travers le ciel élevé. Malgré le fait que la paysanne soit assise sur une haute plate-forme, comme si elle dominait tout autour d’elle, elle est organiquement liée au paysage et à l’action permanente des liens de l’unité inextricable.

Mais la nature dans les peintures de A. G. Venetsianov n’est pas seulement une arène de travail humain, elle n’agit pas comme une violence contre la nature, déformant son apparence naturelle. Du point de vue de l’artiste, le travail humain est une continuation de la vie de la nature, à la seule différence qu’il passe du spontané au rationnel. Et l’homme apparaît donc comme une nature qui se comprend, en ce sens, il est la “couronne de la création”.

Le fond est très bien écrit – un champ avec des gerbes et des figures de moissonneurs, et au-dessus d’eux il y a un ciel élevé avec des nuages ​​fondants. Le soleil est derrière le dos de la paysanne, et grâce à cela, son visage et la majeure partie de la figure sont ombragés, ce qui permet de généraliser les formes et de révéler des lignes nettes et lisses dans sa silhouette.

A. G. Venetsianov possédait un rare don poétique, était capable de trouver de la poésie dans les soucis et les problèmes quotidiens d’une personne – dans son travail et sa vie. Les paroles prononcées par Gogol à propos de A. S. Pouchkine lui sont pleinement applicables. Comme les œuvres de Pouchkine “où respire la nature russe”, les peintures de A. G. Venetsianov “ne peuvent être complètement comprises que par celui dont l’âme porte des éléments purement russes, dont la Russie est la patrie, dont l’âme… est tendrement organisée. et développé dans les sentiments. “

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)