Paysage fluvial avec bûcherons – Jan Brueghel

Paysage fluvial avec bûcherons   Jan Brueghel

Autrefois, il était de coutume d’hériter du travail des parents, en particulier des professions créatives. Dynasties célèbres d’artistes, sculpteurs, compositeurs. La dynastie Bruegel est l’une des plus importantes de l’histoire de la peinture. Habituellement, dans ces familles, le personnage principal dépasse tout le monde: par exemple, Johann Sebastian dans la famille Bach et Peter Bruegel l’Ancien dans la famille Bruegel. Jan Brueghel l’Ancien a reçu le surnom de “Velours” en raison de la coloration spéciale de sa peinture. Curieusement, la galerie de Dresde abrite cinq tableaux du

maître, mais il n’y a aucune œuvre ni du chef de la dynastie ni de ses autres représentants. Cela s’explique dans une certaine mesure par le fait que, bien que Jan était inférieur en talent à son père, son statut officiel était plus élevé – il était peintre de la cour de l’archiduc Albert.

Par conséquent, les œuvres du maître étaient conservées dans des appartements royaux, d’où il leur était plus facile de participer à d’autres réunions d’août. Jan Brueghel l’Ancien a peint dans différents genres – paysages, natures mortes, peintures à petites figures sur des thèmes bibliques, mythologiques et allégoriques.

L’image présentée est l’un des exemples de sa peinture de paysage. L’œuvre démontre clairement le lien génétique entre la peinture de Jan Brueghel et l’art de son père. La comparaison avec le tableau de Peter Bruegel “Paysage avec la chute d’Icare”, écrit 50 ans avant ce travail, est involontairement demandeuse. Ils sont construits de manière similaire: la ligne ondulée de la frontière de la mer et de la terre divise la composition en deux parties.

Dans les deux cas, un point culminant a été choisi, à partir duquel un paysage rempli de scènes de genre est écrit, ce qui permet une large perspective. Cette similitude se termine peut-être: l’image du père est pleine d’intensité dramatique, tandis que son fils n’est qu’un paysage. Et la différence n’est pas dans l’intrigue, mais dans la psychologie: l’art du père reflète son esprit instable, tandis que le fils est sympathique.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)