Mariage russe – Marc Chagall

Mariage russe   Marc Chagall

Il s’agit de l’un des premiers tableaux à Paris d’une série de mémoires sur son Vitebsk natif. Des couleurs attrayantes contrastées et un dynamisme spatial recréent l’atmosphère festive de ce qui se passe.

L’image a quelque chose en commun avec la peinture murale. La terre et le ciel sont aussi abstraits que possible. Dans leur contexte, une action de mariage très réelle et en même temps mystérieuse a lieu. Les habitants de Shtetl sont montrés dans toute l’authenticité de l’apparence et de la couleur nationale. A gauche, un porteur d’eau, une rencontre avec laquelle promet le bonheur. Devant la procession se trouvent des musiciens et une dune – un artiste traditionnel qui divertit les invités lors d’un mariage. Le mouvement dans l’image se produit horizontalement, ce qui est typique de la première période de l’artiste.

Chagall a tôt rejeté l’iconoclasme du judaïsme et de la tradition juive, qui interdisait toute représentation de l’homme. Au contraire, il a cherché à capturer la mémoire historique du peuple juif dans des images plastiques visibles. Cette image en est une confirmation vivante. Elle a également montré la capacité de Chagall à “raconter des histoires” dans ses peintures et en même temps à combiner l’universalité des images avec un psychologisme et une vitalité subtils.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)