La prière pour le calice – Andrea Mantegna

La prière pour le calice   Andrea Mantegna

L’une des œuvres caractéristiques de Mantegna est la prière pour le calice. L’intrigue biblique traditionnelle – l’apparition de cinq anges au Christ – est véhiculée ici d’une manière picturale spéciale, dure et pédante jusqu’aux détails. Au premier plan, les trois apôtres dorment paisiblement, tandis que Judas dirige déjà des soldats envoyés par le Sanhédrin au Sauveur. La toile de fond de toute l’action est la ville créée par l’imagination de l’artiste. Le terrain donne l’impression d’un irréel, mais il est également transmis avec une grande précision.

Dans

l’église de Padoue, située près de la chapelle, peinte par Giotto, Mantegna a exécuté un cycle de fresques basé sur la légende de Saint-Jacques. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’église a été durement touchée par les bombardements et les fresques de Mantegna ont été considérablement endommagées. Cela devint une perte pour l’art, car les fresques appartenaient sans aucun doute aux plus grandes œuvres de la peinture du monde.

Sur l’une des fresques, qui n’est aujourd’hui conservée qu’en reproductions et copies, Saint Jacob était représenté, gardé jusqu’au lieu d’exécution sous escorte. En décrivant des intrigues mythologiques, Mantegna a toujours cherché à transmettre l’événement comme s’il s’était réellement passé, ce qui distingue son style des méthodes artistiques d’artistes tels que Donatello ou Giotto. Dans un effort pour afficher l’épisode sur sa toile, Mantegna a non seulement surveillé le développement des événements, mais a également essayé d’imaginer comment les gens se comporteraient dans une telle situation.

Saint-Jacques, selon la légende, a vécu à l’époque des empereurs romains, c’est pourquoi l’artiste a recréé dans son travail l’environnement caractéristique de cette époque. Les croquis que Mantegna a faits à partir de scripts anciens l’ont aidé à transmettre avec précision ces temps. Ainsi, la porte par laquelle le convoi conduit Saint-Jacques est représentée sous la forme d’un arc de triomphe romain, et le soldat l’artiste vêtu de l’armure des légionnaires romains.

L’esprit de la monumentalité romaine se traduit non seulement par des costumes et des ornements architecturaux, mais aussi par la composition de la fresque. Mantegna comme pour la diriger; il espère clarifier davantage le cours et la signification du moment représenté. Par conséquent, l’intrigue de l’image peut être comprise sans difficulté: le cortège sombre s’est soudainement arrêté; La raison de ce retard était un jeune soldat qui, se repentant, se précipita aux pieds de Jacob et lui demanda sa bénédiction. Le saint, se détachant de ses pensées sombres, le couvre du signe de la croix. Le drame du moment est accentué par le comportement de deux autres soldats: l’un d’eux regarde cette scène avec indifférence, l’autre lève la main dans un geste expressif de sympathie. Un groupe de personnages principaux est encadré par une arche, mais il les sépare d’une foule de badauds, de gardes bondés.

Mantegna était un maître polyvalent. Son travail a été très fructueux. De nombreuses fresques ornant les murs des chapelles de Padoue et de Mantoue, des gravures sur cuivre réalisées selon la technique développée par lui, les grisailles – tout cela a considérablement enrichi le trésor de la Renaissance et apporté des techniques modernes à Mantegna moderne, ayant eu un impact très important sur le travail des premiers artistes de la Renaissance.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)