Feux d’artifice sur le pont Regokubashi – Utagawa Hiroshige

Feux dartifice sur le pont Regokubashi   Utagawa Hiroshige

Au début des années 1730, pendant le règne du huitième shogun Yoshimune, la famine faisait rage dans tout le Japon, le choléra s’est propagé et plus d’un million de personnes sont mortes. Bakuf a reçu l’ordre d’organiser un festival de nettoyage grandiose bannissant les mauvais esprits de la faim et de la maladie, dont une partie importante était le feu d’artifice sur le pont Regokubashi. Elle a eu lieu le 28 mai 1833 sous le nom de Kawabiraki – “Découverte de la rivière”.

Des feux d’artifice ont été observés depuis le pont, depuis les bateaux ou depuis les nombreux

établissements autour du pont. Les feux d’artifice étaient dirigés par les deux sociétés qui le produisaient, Kagiya Yae du quartier Asakusa et Tamai Itibe du Regoku Hirokoji. Tamaya était responsable des feux d’artifice dans le cours supérieur du pont Regokubashi, et dans le cours inférieur, Kagiya était responsable. Le ciel noir dans les lumières des feux d’artifice Hanabi occupe les deux tiers de la feuille.

Une variété de bateaux sont visibles sur la rivière. Au centre du premier plan se trouve un grand bateau en forme de maison – c’est Yakatabune, seuls les citoyens riches pouvaient se permettre de louer un tel bateau. Des bateaux avec des lampes de poche sur un poteau flottaient ici, à partir desquels des collations et des spiritueux étaient vendus, et des bateaux où jouaient des musiciens. La première version de la gravure frappe par sa subtilité, la précision des nuances de couleur. Dans la version tardive, la solution coloristique est quelque peu simple, malgré les feux d’artifice se détachant plus clairement contre le ciel sombre.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)