Autoportrait au chapeau de paille II – Vincent Van Gogh

Autoportrait au chapeau de paille II   Vincent Van Gogh

A Anvers, Van Gogh avait envie de peindre des portraits. Ayant déménagé à Paris, il essaie d’améliorer ses compétences, peignant constamment des connaissances. De plus, il a consacré beaucoup de temps aux autoportraits. L’artiste a écrit plus d’une trentaine d’œuvres dans ce genre. Beaucoup d’entre eux avaient le caractère de croquis et de croquis. Vous pouvez ainsi caractériser cet autoportrait, réalisé rapidement et ayant un aspect inachevé.

L’arrière-plan du portrait n’est pas peint, l’artiste n’indique que légèrement sa couleur par des touches éparses. Il

a utilisé le ton du papier comme teint principal, décrivant les parties ombrées avec du lilas, et aussi légèrement éblouissant. Mais les traits du visage – yeux, lèvres, barbe et moustache – sont écrits avec beaucoup plus de soin. L’artiste a souligné l’essentiel, minimisant les détails mineurs.

Dans le même temps, il a également prêté attention aux accessoires paysans – un chapeau de paille et un chemisier blanc, qui mettent le thème de l’image au premier plan et concentre l’attention du spectateur sur son contenu. Il convient de noter que ce n’est pas le seul autoportrait où Van Gogh s’est représenté dans un chapeau de paille.

Lors de l’écriture du portrait, Van Gogh a utilisé principalement la couleur jaune, qu’il avait apparemment prévu d’utiliser comme contraste avec le fond bleu. Seules quelques lignes sont clairement marquées, l’espace principal de l’image est transparent et incomplet. Cela rend le travail facile, lui donnant une ressemblance avec l’aquarelle.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)