Portrait de Nicholas Van Bambek – Rembrandt Harmenszoon Van Rijn

Portrait de Nicholas Van Bambek   Rembrandt Harmenszoon Van Rijn

Nicholas Van Bambek lui-même était un artiste, mais, comme l’un de ses amis l’a dit avec regret, le riche héritage a terni son ambition et, finalement, il n’a pas répondu aux attentes. Cependant, Nicolas a patronné Rembrandt, a acquis le “différend scolaire” de lui et a payé pour avoir posé pour son portrait. Van Bambek et son ami, le secrétaire du Conseil d’État Maurits Hagens, apparemment à La Haye, ont commandé les portraits de Rembrandt d’eux-mêmes.

Des amis décident: si l’un d’eux meurt, son portrait doit être rendu au survivant et, en 1641, après la mort de

Bambek, Hagens hérite du tableau de son testament. Dans un portrait plein de gentillesse et de sympathie, de Gein a l’air d’une personne confiante et fière.

La lumière douce et diffuse souligne favorablement sa silhouette et sa texture de col blanc et de manches de robe. Néanmoins, un autre mécène de Rembrandt, le frère de Maurits, Constantine Hagens, a écrit au moins huit vers de poésie dans lesquels il se plaignait que le portrait n’avait rien à voir avec l’original.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)