Martyre de Saint Symphorion – Jean Auguste Dominic Ingres

Martyre de Saint Symphorion   Jean Auguste Dominic Ingres

Les Ingres, devenu un artiste vénérable, ont eu recours à l’aide de ses élèves lors de la création de ses tableaux. C’était une pratique ordinaire – une fois que le jeune Ingres avait effectué les petites tâches de David exactement de la même manière. La rumeur voulait que les étudiants d’Ingres vieillissants fassent la part du lion du travail pour lui. Ces rumeurs étaient sans fondement et dictées, en règle générale, par l’envie. Il n’est pas difficile de les dissiper, car maintenant on sait bien qui et en quoi est devenu un allié du mètre.

Par exemple, dans le tableau “Antiochus

et Stratonic”, 1840 livres et meubles ont été peints par Raymond Balze. Parfois, Ingres demandait à l’un de ses favoris de préparer des croquis et des croquis pour la future photo. L’une des têtes à l’arrière-plan du “Martyre de Saint Symphorion” Ingres a écrit à partir d’un croquis réalisé par Hippolyte Flandre.

Les Ingres n’ont pas pu se passer de l’aide pour réaliser les derniers portraits. Mais cette aide n’était limitée qu’à des détails mineurs. Ainsi, Arman Cambon s’est souvent engagé dans le tissu et les reflets lumineux présents sur ces portraits de l’individualité de la manière Ingres, tout cela n’a pas interféré. De plus, les étudiants travaillaient à chaque fois sous le contrôle strict et vigilant du maître.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)