Juif en prière – Marc Chagall

Juif en prière   Marc Chagall

Malgré la charge sémantique difficile et une solution de composition inhabituelle, l’image sur la toile est extrêmement expressive. Un Juif âgé est assis et tient un livre dans ses mains, sur lequel il est penché, la tête et les épaules pliées. Une courbe artificielle du cou ferme la figure d’un juif dans un cercle, qui est devenu un centre caractéristique de nombreuses peintures de l’artiste.

Une belle photo qui, selon les mémoires, a particulièrement plu à Marc Chagall. Il a dit que pendant plusieurs années en Russie, il avait été maintenu sous le lit afin de la protéger à cette époque alarmante

et turbulente. L’artiste a considéré cette peinture comme un chef-d’œuvre; dit qu’il est devenu proche en elle de la grandeur de Rembrandt.

Au cours de sa vie en France, il y a eu des moments où Chagall avait désespérément besoin d’argent et il a été contraint de vendre ce tableau. Mais avant la vente, il en a fait une copie. Puis il a vendu une copie et en a fait une autre, et il l’a également vendue. Chagall les a appelés “options”. Ils ne différaient presque pas les uns des autres, sauf qu’ils étaient légèrement différents en taille. De plus, le premier a été peint sur carton et le suivant sur toile.

Les juifs étaient un complot traditionnel dans la peinture de l’artiste, le juif lui-même par nationalité. Seulement sous l’influence de 3 épouses – Vava – Chagall a cessé de représenter des rabbins dans ses peintures et a même commencé à fuir la judéité.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)