Hortensia (deux soeurs) – Berthe Morisot

Hortensia (deux soeurs)   Berthe Morisot

Vers la fin de sa vie, Berthe Morisot tente de conjuguer ses deux passions principales: la peinture et l’amour pour sa fille. Mère et fille se promènent souvent autour du lac dans le Bois de Boulogne près de Paris et tentent de se souvenir de divers phénomènes et états de nature, d’arbres centenaires ou de cygnes majestueux.

Les deux héroïnes d’Hortensia sont les cousines de Julie Zhanni et Paul Gobillar, dont l’attention est concentrée sur leur propre beauté. La brune regarde droit devant elle, comme si elle était assise devant un miroir. Une robe en mousseline rose clair avec une teinte bleue ouvre

le décolleté profond. Berthe Morisot dépeint ici l’espace personnel des deux sœurs, ainsi que le moment de leur passe-temps commun. Des filles de gobars se déguisent parmi les fleurs. Le motif floral est très souvent répété dans l’œuvre de Berthe Morisot, principalement comme symbole de l’attractivité féminine. En fait, les filles représentées ici sont les fleurs. C’est peut-être cette photo qui a incité Marcel Proust à s’appeler “Dans l’ombre des filles en fleurs”.

La diagonale colorée s’étend du grand hortensia bleu dans la partie supérieure gauche, en direction de la fleur rouge allongée sur les genoux de l’une des filles, qui est située légèrement derrière. Entre ces deux points, vous pouvez voir la rose bleue, la transparence des robes et la peau claire des deux sœurs.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)